Démarche

Je suis fasciné par bien des choses, et cet émerveillement me pousse à saisir le sens des celles-ci, de leur beauté et leurs mystères. Ma photographie couleur est guidée par un côté intuitif qui tend à me faire sentir que je prends les bonnes images de certains lieux, moments, ou petits gestes toujours discrets, sensibles et anonymes. Au-delà de cet abandon à l’instinct, il y a la construction formelle de mes images dont l’esthétique est marquée par le déplacement. À travers cette errance, s’installe une trajectoire et au fil de celle-ci je tends à vouloir composer un corpus photographique ontologique, aux lieux et aux ambiances emplies d’une charge sensorielle comme, si des pistes étaient laissées, mais sans trop de réponses. Je construis alors cet univers, basé autour du contenu riche et des émotions complexes qui parsèment ma vie pour montrer qu’il y a autre chose, qu’on peut voir non pas au-delà du monde, mais plutôt que celui-ci est amorcé, qu’il s’écoule, et ce, de toutes les façons, même de celles qu’on peine à concevoir. 

 

Bio

Hubert Gaudreau est intéressé par les diverses formes d’expressions photographiques liées au documentaire. Ayant eu un parcours universitaire en littérature, en anthropologie et en arts plastiques à l’Université Laval, il a travaillé comme assistant pour le photographe Renaud Philippe, comme lecteur et photographe pour la maison d’édition Hamac et présentement comme responsable des communications à VU photo. En 2013, il s’est déplacé en Turquie pour réaliser la série Merhaba dans le but de peaufiner ses recherches photographiques.